Lifestyle

10 faits sur moi

Hello hello, j’espère que vous allez bien ! Enfin le weekend, je ne sais pas vous, mais moi je l’attendais avec grand impatience, comme chaque semaine d’ailleurs.
Aujourd’hui, on se retrouve pour un article un peu différent des autres… en effet, derrière chaque utilisateur des réseaux sociaux se cache une personne, et même si l’article présent dans la catégorie « à propos » vous en dit un peu plus sur la personne que je suis, je tenais à m’ouvrir à vous et à vous dévoiler quelques faits sur moi. Je voulais vous les classer dans un certain ordre mais je n’y suis pas arrivée, donc veuillez excuser mon manque « d’organisation » ahah.

C’est parti !


Je n’ai jamais pris l’avion

Et oui, l’avion je ne connais pas. A vrai dire, je n’ai jamais bougé de la France à part pour aller en Espagne 2 fois. La première fois, c’était avec ma famille quand j’étais petite et on y est allés en voiture, et la seconde fois c’était pour un voyage scolaire en classe de 4ème où j’ai eu la chance d’y aller en bus… je vous dis pas la galère. Donc oui, je n’ai jamais pris l’avion de ma vie, et j’en ai d’ailleurs une peur bleue. L’idée de voyager m’intéresse de plus en plus, mais impossible pour moi de surpasser cette peur. Vous allez me dire « mais c’est le moyen de transport le plus sûr ! », alors certes c’est vrai, mais ça ne me rassure pas pour autant…


Je suis née le même jour que mon copain

Oui oui, vous avez bien lu. Je vous rassure, quand je l’ai découvert j’étais vraiment choquée. Pour tout vous dire, j’ai découvert ça alors qu’on commençait tout juste à se parler. Après avoir mené ma petite – grosse – enquête sur son Facebook, j’ai vu qu’il était né le MÊME JOUR que moi, à savoir le 12 octobre. Donc ok, grosse coïncidence. Mais en plus de ça, on est de la MÊME ANNÉE, manquerait plus qu’on soit nés à la même heure ahah. Non, tout ça pour dire que je ne m’en remet toujours pas, même après presque trois ans de relation. Je ne peux pas m’empêcher de me dire que le destin fait parfois bien les choses…


Mes parents sont séparés

En effet, et ce depuis bientôt 5 ans. Période toujours un peu compliquée, j’étais en Seconde, je venais de faire mon entrée au lycée et ça m’a vraiment plombé mon année, d’où mes mauvaises notes et choix choix de ma filière par dépit (si tu veux en savoir plus sur mes années lycée, je t’invite à aller voir mon article sur mon parcours professionnel). Ma sœur et moi avons essayé de voir le bon côté des choses, et cette séparation nous a valu une famille recomposée. Du côté de ma mère, j’ai gagné deux demi-sœurs avec qui je m’entends vraiment très bien, on est partis en vacances tous ensemble deux années de suite et ça a été les meilleures vacances de ma vie. Du côté de mon père, c’est deux demi-frères qui ont fait leur entrée dans nos vies. Malheureusement, le courant ne passe vraiment pas de la même manière que du côté de ma mère, mais on s’y fait.  La cohabitation se passe bien des deux côtés cependant.


Je n’aime pas le chocolat

Bon, l’intitulé n’est pas exact : je ne déteste pas, mais je n’adore pas non plus. J’en mange vraiment très peu, jamais vous me verrez prendre un carré de chocolat comme ça. Je n’aime pas le chocolat chaud, par ce que je n’aime pas le lait non plus – la fille pas trop compliquée -, je n’aime pas les yaourts au chocolat, à Pâques, je ne mange pas de chocolat, même si j’en reçois beaucoup chaque année, pareil à Noël. Et le Nutella, n’en parlons pas. C’est vraiment quelque chose qui me repousse. Bref, voilà.


Je déteste les fruits de mer et le poisson

Pour rester dans l’ambiance, je déteste les fruits de mer et le poisson. En fait, je n’aime pas du tout ce qui vient de la mer, pourtant j’adore l’eau, etc, mais manger du poisson et autres, non merci. J’habite pourtant une ville en bord de mer où poissons et fruits de mer sont au rendez-vous à chaque saison de l’année. Etant petite, j’adorais ça, mais en grandissant mes goûts ont changé, comme pour le chocolat en fait.


Je n’ai jamais redoublé

Depuis le début de ma scolarisation, je n’ai jamais redoublée, même si je n’en suis pas passée loin. Après, même si ça devait m’arriver, je ne prendrai pas ça comme une tare, comme une honte ou quoi. Je pense juste que c’est une deuxième chance qu’il faut saisir.


Je n’ai pas le permis

Le permis et moi, ça fait deux. Plus d’un an que je suis inscrite à l’auto-école, j’ai mon code, mais ça s’arrête là. J’ai une peur bleue de conduire, pourtant il ne me reste que 8 heures à faire (normalement) avant de passer le permis, mais je ne peux pas y aller, ça m’angoisse terriblement au point d’en pleurer. Je ne m’attarderai pas dessus plus longtemps ahah.


Je suis une personne solitaire

Je n’aime pas le monde, je n’aime pas être en compagnie d’autres personnes. Je préfère vraiment rester seule chez moi, tranquille, avec mes petites affaires et mes petites habitudes. Mes amies et mon copain ont beau me demander de sortir, c’est très souvent non, car je n’aime pas ça, que ce soit en journée ou en soirée. J’ai toujours été comme ça et malheureusement je ne suis pas prête de changer, du moins pour le moment. Je me sens bien comme ça même si parfois c’est pesant et compliqué d’expliquer ça aux autres.


Je fais du psoriasis

Je peux comprendre votre étonnement si vous ne savez pas ce que c’est. Il s’agit d’une maladie de la peau non contagieuse. C’est un peu comme de l’eczéma en fait. C’est héréditaire, mon père en fait également et en a sur pas mal de parties du corps. Personnellement, j’en ai dans les cheveux, sourcils, bras, coudes et ça commence à se propager dans le dos. Je ne suis pas une experte dans la matière pour vous définir exactement ce que c’est, je sais juste que ça intervient chez les personnes très nerveuses et anxieuses, et si le sujet peut vous intéresser, je vous en parlerai dans un article plus développé.


Deux phobies que je ne peux contrôler

Et pour finir sur ce dernier fait, j’ai deux phobies que je ne peux vraiment pas contrôler. J’ai une phobie monstre des araignées depuis toute petite, avec l’âge j’ai appris à prendre sur moi et je réussis petit à petit à me faire une raison et à ne plus paniquer comme avant, mais la peur est toujours présente. Puis la deuxième, c’est la peur panique des aiguilles. Je m’explique. Voir une aiguille ne me dérange pas en soi, mais quand je sais qu’il faut que j’aille faire un vaccin ou une prise de sang, c’est vraiment la folie dans ma tête, je ne peux vraiment pas me contrôler. Rien que d’en parler ça me rends mal. J’ai toujours eu cette peur, mais elle n’a jamais été aussi développée que maintenant. J’ai fais un malaise une fois à cause d’une prise de sang et ça m’angoisse encore plus maintenant. J’en ai une à faire très bientôt, je vous laisse imaginer l’état dans lequel je suis.


Voilà pour ces 10 faits sur moi, j’ai pris beaucoup de plaisir à vous rédigez cet article, et je suis contente que vous en sachiez un peu plus sur moi. Dîtes moi dans les commentaires 10 petites choses sur vous 🙂

Je vous fais pleins de bisous, à très vite 💚

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *