Mon expérience dans la grande distribution

expérience grande distribution

Récemment, j’ai reçu de nombreuses questions concernant mon job. En effet, si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous avez dû voir que j’en parlais régulièrement en story. Étant en études supérieures depuis un peu plus de 3 ans, j’ai eu la chance de goûter aux job saisonniers, ou job étudiants si vous préférez. Et aujourd’hui, je voulais vous parler de mon expérience dans la grande distribution.

Le job étudiant est une activité salariée effectuée par une personne en cours de parcours scolaire ou poursuivant des études supérieures. A ce titre, il est soumis à un règlement strict calqué sur le droit au travail en temps de Contrat à Durée Déterminée (CDD).

Il faut savoir que depuis mes débuts à la fac en 2016, je n’ai postulé que pour deux entreprises. Tout simplement car je n’avais jamais eu d’activité professionnelle, et donc pas forcément les compétences demandées dans des domaines plus sélectifs. Comme beaucoup d’étudiants, je me suis tournée vers la grande distribution car c’est un secteur qui recrute énormément, que ce soit pour les vacances ou pour des remplacements. C’est donc comme ça, qu’en avril 2017, j’ai eu ma première « vraie » expérience dans le monde du travail.

Pourquoi ?

Pour être tout à fait franche avec vous, ma principale raison à vouloir postuler pour un job saisonnier a été une raison financière. Forcément, quand est étudiant, on a besoin de payer son loyer si on a un appartement, besoin de financer les frais de scolarité qui peuvent s’avérer être très chers, ou tout simplement vouloir mettre des sous de côté. Pour ma part, outre ce côté financier, je commençais à me lasser de passer mes journées chez moi à ne rien faire. Je me suis dis que c’était le moment où jamais pour se lancer.

Comment ?

Je n’ai pas eu à chercher bien loin. En effet, le domaine de la grande distribution est large et il y a énormément de supermarchés qui recrutent. De mon côté, mon choix a été très rapide et j’ai été embauchée chez le groupe E. Leclerc, car ma tante travaille là-bas depuis l’ouverture du magasin il y a un peu plus de 30 ans. Les employés ont le droit de faire rentrer un membre de leur famille, j’ai donc profité de l’occasion pour postuler.

Quelques jours plus tard, j’intègre le secteur caisse pour mon premier jour de formation. J’étais un peu stressée car je c’était quelque chose que je n’avais jamais fait auparavant. La première journée s’est extrêmement bien passée, j’ai été formée par deux collègues avec qui j’ai d’excellentes relations encore aujourd’hui. On m’explique toutes les procédures d’encaissement, le fonctionnement du coffre, de la prise de caisse, du dépôt, etc. J’ai été formée un samedi, ce qui est plus pratique pour attaquer la semaine d’après sereinement. Le lundi, j’ai débuté la première journée officielle de mon contrat en tant qu’hôtesse de caisse, et tout s’est très bien passé.

Combien de temps ?

Je suis restée une semaine il me semble pendant les vacances d’avril, histoire de tester et de voir si ça allait me plaire. Plusieurs semaines de vacances scolaires et 3 saisons estivales plus tard, j’y suis encore. Généralement, on me rappelle pour chaque vacances scolaires pour 1 ou 2 semaines suivant le planning de mes cours. Comme je vous l’expliquais au début, c’est un secteur qui recrute énormément, car il y a souvent besoin pour des remplacements.

▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️

Actuellement, je termine ma 3ème saison (vacances d’été) chez Leclerc en attendant de reprendre les cours et de commencer mon nouveau job. En 3 ans, j’ai eu l’occasion d’être formée en tant qu’hôtesse de caisse, mais j’ai aussi pu aller faire de la mise en rayon à certains moments. En effet, je suis allée au rayon textile 2 ou 3 fois pour antivoler (mettre des antivols) les vêtements, mettre en rayon les nouveautés textiles (plaid, coussins, etc) dans l’allée centrale du magasin ou bien étiqueter les vêtements de la nouvelle collection. L’été dernier, j’ai fais l’installation du rayon des fournitures scolaires et j’ai adoré. Aller en réserve pour chercher les différentes références des produits, tout installer, étiqueter les produits, veiller à ce que tout soit plaisant visuellement et j’en passe.

Récemment, j’ai fais une après-midi à la poissonnerie en caisse. Il faut savoir que je déteste le poisson, aussi bien par le goût que par l’odeur. Également, j’ai la phobie des crabes, des homards, langoustines et compagnie. Devinez qui a été réjouie de passer 3h30 au poisson ? On m’a appelé en caisse le samedi midi pour le lundi après-midi. Autant vous dire que j’ai passé mon week-end à stresser. Au final, tout s’est plutôt bien passé, même si je sentais le poisson et que j’avais vue sur un joli aquarium rempli de crabes et de homards.

Mon ressenti

Ce sont des petites expériences qui m’ont permises d’apprécier encore plus le métier que je fais, j’ai découvert de nouvelles choses et acquis de nouvelles compétences. Chaque secteur du magasin a ses avantages comme ses inconvénients, ce qui est normal. De mon côté en caisse, je perçois énormément de bonnes choses. Tout d’abord, cela passe par le contact avec la clientèle, chose que je recherchais en grande partie. De plus, l’équipe caisse est vraiment top, l’ambiance est géniale, il y a très peu de conflits et la bonne entente est toujours présente. On m’a très vite intégrée et c’est plaisant pour la suite.

Comme je vous le disais, il y a aussi des inconvénients, comme dans chaque métier. On peut parfois tomber sur des clients mécontents, mal lunés, et même méchants. Heureusement, ça n’arrive pas tous les jours, mais c’est une facette du métier qu’il faut savoir gérer. Petite anecdote : une fois, je suis tombée sur un client qui sortait de prison, il a été assez violent verbalement et m’a menacé. Ce sont des cas qui arrivent très rarement mais il faut faire preuve de sang froid et ne pas se laisser faire.  De plus, il est vrai que c’est frustrant de ne pas avoir de vrais week-end, de travailler presque 9h par jour, de passer sa journée sur un écran avec des clients pas forcément de bonne humeur.  C’est un rythme à prendre qui peut paraitre difficile les premiers temps, mais on finit par s’y habituer.

Vous avez déjà fait un travail étudiant ? Si oui, dans quel domaine ?

 

I N S T A G R A M   ・   Y O U T U B E   ・   P I N T E R E S T

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *